L’Éducation postsecondaire en langue française fait partie du discours du Trône

L’éducation postsecondaire -Postsecondary Education

L’honorable David C. Onley, lieutenant-gouverneur de l’Ontario, a inauguré la deuxième session de la 40e Législature de l’Ontario avec un discours du Trône à l’Assemblée législative de l’Ontario hier après-midi, auquel j’ai d’ailleurs assisté. Je suis extrêmement heureux que la première ministre de l’Ontario, l’honorable Kathleen Wynne, ait manifesté, dans ce discours du Trône, l’engagement de son gouvernement d’offrir aux francophones, aux francophiles et aux nouveaux arrivants de l’Ontario un meilleur accès à l’éducation postsecondaire en langue française, notamment dans le Centre-Sud-Ouest de la province. Il s’agit d’un engagement clair et sans équivoque que tous et toutes ― y compris ceux et celles à l’intérieur de la Fonction publique de l’Ontario ― comprendront aisément. Il ne nous reste maintenant qu’à discuter du « comment » !

Tel que je l’ai souligné dans mon rapport intitulé L’État de l’éducation postsecondaire en langue française dans le Centre-Sud-Ouest : Pas d’avenir sans accès, il est impératif que le gouvernement développe et mette en œuvre des actions concrètes et décisives pour remédier aux très faibles taux d’accès de 0 à 3 % à l’éducation postsecondaire en langue française dans le Centre-Sud-Ouest. C’est aussi l’avis du Comité d’experts en matière d’éducation postsecondaire en langue française qui a fait tout comme moi plusieurs recommandations au gouvernement à cet égard dans son rapport Bâtir l’avenir. Il s’agit ainsi d’une étape de plus dans la bonne direction.

Un dossier qui est donc à suivre de très, très près !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *