Tournée dans la région de London

ACFO London-Sarnia

Comme je vous le mentionnais dans le billet que j’ai publié hier, je me suis rendu à London vendredi dernier afin de participer au Rassemblement annuel de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO). J’ai à cette occasion aussi rencontré plusieurs organismes francophones de la région. J’avais la chance d’être accompagné par Mohamed Ghaleb, notre analyste principal, recherche et surveillance.

Notre première rencontre a eu lieu dans les locaux de l’ACFO de London-Sarnia en présence de Gaston Mabaya ; directeur général de l’organisme hôte, Nicole Buteau, coordonnatrice ; Nicole Blanchette, directrice générale de La Ribambelle ; Rita Giroux-Patience, directrice générale du Centre communautaire régional de London ; et Abdoul Salam Barry, agent de liaison au Réseau de soutien à l’immigration francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario. Les participants de cette réunion ont expliqué les défis auxquels ils font face au quotidien en matière d’accès ou de prestation de services en français, notamment les conséquences du nouveau Programme d’apprentissage des jeunes enfants (PAJE) pour les parents francophones.

Nous nous sommes également rendus aux locaux du Collège Boréal pour nous entretenir avec Jean-Pierre Cantin, directeur des services et programmes du Centre-Sud-Ouest. Cette rencontre nous a entre autres permis d’échanger sur mon rapport d’enquête portant sur l’état de l’éducation postsecondaire en langue française dans la région.

La journée s’est poursuivie avec une rencontre avec le personnel du Carrefour des femmes du Sud-Ouest de l’Ontario. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec des femmes engagées et dévouées dont Monique Lancry, présidente ; Suzanne Huot et Intissar Abdallah, administratrices ; et, Émilie-Françoise Crakonji, directrice générale. L’organisme en question offre du soutien et outille les femmes francophones de 16 ans et plus ayant vécu toute forme de violence afin qu’elles puissent s’épanouir individuellement et collectivement. L’un de ses programmes phares est le Café-causette qui permet aux femmes de discuter à l’occasion d’activités sociales, d’information ou de sensibilisation. Il s’agit d’un programme unique en Ontario et qui fera peut-être le palmarès des meilleures pratiques dans mon prochain rapport annuel !

Cette tournée s’est achevée avec la rencontre des représentants du Regroupement multiculturel francophone de London dont Dieufert Bellot, président ; Pascal Munyankesha, vice-président ; Gerardo Castro, membre du conseil d’administration et Michelle Cialacu, agente de communication et de développement communautaire. Les participants ont notamment souligné le fait que les nouveaux arrivants francophones ne sont pas toujours sensibilisés à leurs droits linguistiques en Ontario ainsi que sur la possibilité de porter plainte en cas d’insatisfaction des services reçus en français. Je suis d’accord et c’est pourquoi j’ai tant insisté sur la question dans mon dernier rapport annuel.

En somme, cette journée fut très riche et intense ! Merci à toutes ces personnes dévouées qui font une énorme différence dans la vie des francophones de la région de London.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *