Deuxième journée au cœur de la francophonie du Témiskaming

Le commissaire François Boileau; Jay Aspin, député fédéral pour Nipissing-Timiskaming; Carman Kidd, maire de Témiskaming Shores; et Clermont Lapointe, président de l'AFMO

En cette deuxième journée de tournée dans la région du Témiskaming, j’ai dans un premier temps livré le discours d’ouverture du 23e congrès annuel de l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) ayant lieu à New Liskeard. Cela m’a permis de communiquer plusieurs messages importants aux maires des municipalités membres de l’AFMO et aux congressistes.

Parmi eux, j’ai souligné à quel point il importe pour les municipalités de se doter d’un règlement à l’égard des services en français. La grande majorité des municipalités membres de l’AFMO n’ont effectivement pas de tel règlement à ce jour et se disent plutôt bilingues de facto. Or, à mon avis, cela n’est pas suffisant. Les choses bougent vite. Les élus municipaux sont éventuellement appelés à changer. Les villes peuvent se reconstituer. Les paroles s’envolent, les écrits restent.

Tout cela pour dire que l’adoption d’un règlement sur les services en français se veut un engagement d’une municipalité envers la communauté francophones qui réside sur son territoire et constitue une garantie pour son avenir. Cela est primordial pour véritablement contribuer à assurer la pérennité des communautés francophones. Un exemple à suivre en la matière, que j’ai d’ailleurs souligné dans mon discours, est le règlement (vraiment très complet) sur les services en français qui a été adopté par la ville de Kapuskasing.

Ma participation au congrès de l’AFMO m’a par ailleurs aussi permis d’assister à des présentations de jeunes leaders qui ont planifié et mis en œuvre des projets innovateurs dans des communautés francophones aux quatre coins de l’Ontario. J’ai également participé à une levée du drapeau franco-ontarien qui a été organisée par l’ACFO du Témiskaming. Collège Boréal, élèves et personnel de l’École élémentaire publique Les Navigateurs et de l’École secondaire catholique Sainte-Marie, maires de la région et congressistes de l’AFMO : tous y étaient !

J’ai également rencontré plusieurs leaders de la communauté francophone de New Liskeard. Cela a été une excellente occasion d’échanger sur les choses qui se font dans la région pour appuyer le développement des francophones, mais aussi d’aborder les défis que rencontrent les citoyennes et citoyens de Temiskaming Shores.

Cette rencontre s’est déroulée dans le nouveau bâtiment du Centre de santé communautaire du Témiskaming que j’ai eu la chance de visiter. Je suis ravi que les francophones de New Liskeard puissent accéder à une diversité de soins de santé de qualité à l’intérieur de ces magnifiques locaux. Je me réjouis aussi que le personnel du Centre soit aussi dynamique et dévoué envers son mandat auprès de la population francophone.

Enfin, j’ai terminé la journée en participant au lancement des tournées interactives communautaires, ce projet innovateur du Centre culturel ARTEM dont je vous parlais dans mon billet d’hier. La soirée a également pris la forme d’une foire gourmande interprovinciale qui a permis aux invités de se régaler de spécialités culinaires franco-ontariennes et québécoises locales. Je trouve formidable que la communauté québécoise de Ville-Marie se soit jointe à la communauté franco-ontarienne de New Liskeard à l’occasion de cet événement porteur qui a certainement permis de créer des liens enrichissants.

Je suis de nouveau ébahi par tout ce qui se fait par et pour les francophones dans le Nord de l’Ontario. Un merci tout spécial à Jocelyne Maxwell, directrice générale du Centre de santé communautaire du Témiskaming ; Jean-Claude Carrière, agent de développement communautaire de l’ACFO du Témiskaming ; Nicole Guertin, directrice générale du Centre culturel ARTEM ; et tous les gens que j’ai rencontrés aujourd’hui pour leur dévouement et leur passion pour la francophonie du Nord de l’Ontario.

Ma tournée dans la région du Témiskaming s’achève demain, hélas ! Je vous reviens donc sous peu avec un dernier compte-rendu de mes activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *