Timmins

Hier, je me trouvais à Timmins pour une présentation aux fonctionnaires et agences du ministère des Services sociaux et communautaires (MSSC) et du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse (MSEJ). J’aime sensibiliser ces gens non seulement à ce que la Loi sur les services en français nous dit, mais aussi à son pourquoi et son passé, en plus de parler de l’avenir des communautés francophones. C’est l’un des privilèges de ma fonction et je ne rate jamais une occasion de le faire.

C’était une journée bien remplie. Après ma présentation j’ai effectué plusieurs rencontres dont celles avec les gens d’Emploi Ontario, une visite d’une classe en sciences infirmières au Collège Boréal ainsi que des rencontres d’une douzaine de leaders communautaires, orchestrées par le collège — que je tiens à remercier chaleureusement pour ses efforts d’organisation et son accueil si sympathique. Ces échanges me permettent de prendre davantage le pouls de la communauté et de mieux saisir les enjeux locaux. Pour être franc, j’y ai entendu quelques perles que je réserve pour mon prochain rapport annuel!

Je dois dire cependant que la visite de la toute nouvelle maison d’hébergement pour femmes victimes de violence, la Villa RenouvEllement, m’a beaucoup touché. D’une part, cette maison, dont l’emplacement est connu, est tout de même située en retrait, dans un milieu sécuritaire, et sa cour arrière donne sur une jolie forêt. Comme la maison a pu être bâtie en fonction de son mandat, tout a été bien pensé. Pour toutes ces femmes qui ont le courage de dire « c’est assez », elles et leurs enfants pourront trouver la paix, le réconfort, la chaleur, une belle intimité et surtout, une grande sécurité, le tout, dans un endroit magnifiquement décoré et tellement bien pensé, en plus d’être complètement accessible. C’est un lieu de travail exceptionnel pour une équipe dévouée et attentive aux besoins d’une clientèle vivant des situations très difficiles.

Depuis la création de cette maison comptant dix lits, en mars 2010, le taux d’occupation est, malheureusement, il faut bien l’admettre, de presque 100%. Je leur souhaite d’être moins occupées à l’avenir…

Aujourd’hui, mes aventures se poursuivent à North Bay!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *