Retour sur mon discours à l’AFMO

Les médias en ont parlé un peu, mais je me dois d’y revenir, car à mon avis, voilà un sujet fort important. Le citoyen veut voir une convergence entre les différents paliers municipaux et provinciaux. C’est un peu étrange que des services gouvernementaux soient offerts dans une région désignée, mais que les villes principales où se trouvent ces régions n’aient pas encore de protection pour les citoyens francophones.

Nous nous devons, pour l’avenir de nos communautés francophones, nous doter d’outils véritables de protection. Seul un règlement concernant les services municipaux et même concernant l’affichage commercial dans les deux langues peut garantir, pour le futur pas si lointain, que la communauté francophone y sera respectée. La grande majorité des municipalités membres de l’AFMO n’ont pas de tels règlements puisqu’elles se disent bilingues de facto. C’est bien gentil, mais ce n’est pas une garantie. Voilà pourquoi j’encourage si fortement les villes à se doter d’une règlementation claire à l’instar de plusieurs autres municipalités comme Kapuskasing justement où se tenait le dernier congrès de l’AFMO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *