Une grande voix médiatique francophone de l’Ontario s’éteint

C’est avec une immense peine que nous venons d’apprendre le décès d’Adrien Cantin, l’un des plus grands journalistes de l’Ontario français.

Son implication dans le monde des médias débute dans les années 1970, auprès des hebdomadaires de La Gazette de Maniwaki et Le Nord, à Hearst, sa ville natale. Ce n’est que 10 ans plus tard qu’il rejoint les rangs du quotidien Le Droit pour ensuite se diriger vers la radio et la télévision, à Radio-Canada à Toronto et à TFO dans l’émission d’affaires publiques Panorama.

Adrien Cantin a également œuvré à La Cité collégiale, où il a enseigné des cours de journalisme, pour ensuite occuper le mandat de directeur général de l’Association de la presse francophone, un réseau canadien de journaux francophones en situation minoritaire.

Les mots me manquent pour décrire ma profonde tristesse de cette lourde perte. Je connais Adrien depuis longtemps et il est l’un des premiers à m’avoir interviewé comme commissaire il y a presque 10 ans. Jamais complaisants, toujours aidants, ses reportages étaient d’une grande justesse, critiques, mais jamais dans la facilité. Visiblement passionné tant pour son métier que pour sa communauté, Adrien savait rendre ses sujets plus intéressants et toujours avec un regard profondément humain.

Nous venons de perdre un grand esprit et un homme formidable et au nom de l’équipe du Commissariat aux services en français, nous tenons à présenter à sa famille, à ses amis ainsi qu’à ses proches, nos plus sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *